Working girl

Télétravail et imprévus

20170322_113004-3

Aujourd’hui, je dois faire un constat. Il y aura définitivement toujours des plus et des moins à chaque situation.

Gérer sa vie familiale et sa vie professionnelle est pour toute maman un parcours du combattant. Quand mon patron m’a parlé de télétravail, c’était avant tout pour me permettre une certaine souplesse en cas d’imprévus divers et variés type enfant malade, nounou malade, voiture hs etc…(ce qui arrive bien plus souvent qu’on ne le voudrait et oui mon patron est très sympa !).

J’ai tout d’abord été un peu sceptique. Et puis en y réfléchissant, mon travail est parfaitement compatible avec ce mode de fonctionnement. C’était donc l’occasion de tester s’il était possible de garder Châtaigne tout en travaillant (bah oui, si on peut alléger les frais de garde, ça vaut le coup d’essayer !)

L’idée de me libérer du bureau afin que je puisse réduire mes heures de garde chez la nounou pour Châtaigne était fort réjouissante. J’ai donc tenté l’aventure en commençant par un jour par semaine. Il fallait bien entendu que je puisse être le plus efficace possible dans mon travail tout en étant une maman au top avec mon petit chou.

Alors mon bilan après un mois de télétravail partiel, c’est que c’est un confort indéniable. Ne pas avoir à embarquer Châtaigne, à peine réveillé, entétiné et doudouté, le déposer chez la nounou et repartir pour le bureau, et faire le tout en sens inverse le soir venu en allant aussi chercher Cahouète à la garderie, ça c’est chouette. J’ai constaté aussi que je suis plus concentrée et plus efficace dans mon travail. Alors level up pour l’épanouissement personnel !

Côté gestion du bambino, il y a des jours où c’est carrément idyllique. On s’installe tranquillement le matin. Châtaigne joue et déambule. Il est autonome, de bonne humeur et a bien compris que Maman doit travailler et ne peut donc pas se promener avec lui dans la maison, construire une tour géante ou faire faire la course aux petites voitures. Maman travaille en toute sérénité pendant que Châtaigne profite de ses jouets et de la maison.

Enfin bon, il ne faut pas rêver, il y a bien sûr des jours où les imprévus s’invitent à la fête et là, ça devient sportif. Ce matin, j’ai cumulé et j’ai donc un peu couru.

Ça a commencé par le bus qui était déjà parti quand Cahouète et moi sommes sortis de la maison (nouveau chauffeur, nouvel horaire… et je précise pour ceux qui se poseraient la question et s’apprêteraient à me traiter de mère indigne que l’arrêt de bus est à 50 mètres de la maison et que si Châtaigne dort, j’embarque toujours le babyphone avec moi). Donc changement de plan, réveil de Châtaigne en fanfare pour pouvoir emmener Cahouète à l’école pour 9h.

De retour à la maison, le petit et moi passons en mode « maman-travaille-à-la-maison » et attaquons la matinée. Je travaille et ne me lève que deux ou trois fois pour Châtaigne (« maman tato », « maman télé », « maman glouglou », ça va, y a pire !) Un peu plus tard, c’est l’heure de la sieste. À l’instant précis où j’allonge Châtaigne dans son lit, voilà que le bruit d’une tronçonneuse retentit juste à côté de sa fenêtre.Quel fabuleux moment pour tailler les arbres !! Je rassure le petit qui me dit entendre une moto (vision rigolote d’un mec qui taille un arbre avec une moto) et je maudis un peu le jardinier de la voisine mais je relativise. Châtaigne a toujours été une marmotte et je sais qu’il va quand même dormir.

Je retourne à mon poste. C’est là que le téléphone fixe a commencé à sonner. Pas moins de 7 fois en 2 heures…. Je ne peux que remercier les dizaines de « partenaires » EDF qui prennent à cœur l’état de l’isolation de notre maison ou de notre consommation énergétique (note à moi-même : s’inscrire sur un site de blocage d’appels de ce type…).

Et pour me finir, mon pc redémarre pour faire une mise à jour…… Bref, je le laisse faire le temps de me faire une infusion et c’est reparti.

Bilan de la matinée, j’ai quand même réussi à bien avancer dans mon travail et ça s’est bien passé avec Châtaigne.

Bien sûr, je sais que ce genre de choses peut arriver tous les jours mais je pense avoir trouver un bon rythme. L’idéal, je pense serait 3 jours de télétravail et 2 jours au bureau. Pour moi, c’est quand même important d’être en contact avec les collègues et l’entreprise. Et puis soyons honnête, ça fait souffler un peu des enfants d’avoir sa bulle à soi au travail.

Je ne sais pas ce que les prochains mois me réservent mais je suis contente de pouvoir faire cette expérience.

💻+🏠+👶=👍